des salariés clandestins vivaient dans un taudis au sein du restaurant albigeois 'saveurs gourmandes' : découvrez si la fermeture est imminente.

Des salariés clandestins vivaient dans un taudis au sein du restaurant albigeois « Saveurs gourmandes » : la fermeture est-elle imminente ?

Au sein du restaurant albigeois « Saveurs Gourmandes », des salariés clandestins ont été découverts vivant dans des conditions inhumaines, dans un véritable taudis. Cette situation scandaleuse soulève la question cruciale : la fermeture du restaurant est-elle imminente ? Plongeons sans plus attendre au cœur de ce scandale qui révèle les dessous sombres du monde de la restauration.

Des conditions de vie inacceptables pour les employés

des salariés clandestins vivaient dans un taudis au sein du restaurant albigeois "saveurs gourmandes". découvrez si la fermeture est imminente.

Le restaurant albigeois « Saveurs gourmandes » est sous le feu des projecteurs après avoir été épinglé pour des pratiques scandaleuses. Une enquête menée par l’inspection du travail a révélé que six employés, dont plusieurs en situation irrégulière, vivaient dans des conditions insalubres et dangereuses. Ces travailleurs étaient logés au-dessus du restaurant, dans ce qui a été décrit comme un véritable taudis.

Des révélations choquantes

Le 29 avril, les inspecteurs ont découvert des chambres cachées et une atmosphère nauséabonde, avec des bouteilles d’urine jonchant le sol. Les témoignages de certains employés indiquent que le gérant était au courant de la situation précaire de son personnel. Toutefois, ce dernier nie ces allégations, malgré les preuves accablantes rassemblées par l’inspection.

La réaction des autorités

Michel Vilbois, le Préfet du Tarn, a laissé entendre qu’une fermeture administrative de l’établissement était imminente. Lors d’une rencontre avec des lycéens de Carmaux, il a affirmé que sa main n’a pas tremblé pour fermer l’hébergement collectif, et que le restaurant suivrait le même chemin dans les jours à venir. « Ma main n’a pas tremblé pour fermer cet hébergement et c’est elle aussi qui fermera dans quelques jours le restaurant en question », a-t-il déclaré.

LIRE  Comment préparer un délicieux pain au lait façon grand-mère ?

Les excuses et les mesures correctives du restaurant

Face au tollé, le restaurant a réagi sur les réseaux sociaux, présentant ses excuses sincères à ses salariés. La direction a souligné avoir pris des mesures immédiates dès la découverte des faits par l’inspection du travail. Les employés concernés ont été relogés le soir même dans des conditions conformes aux exigences réglementaires, une obligation légale que l’établissement affirme désormais respecter.

Les prochaines étapes

Suite à l’inspection, le préfet a ordonné la fermeture de l’hébergement collectif. En ce qui concerne la fermeture potentielle du restaurant, les informations restent pour l’instant floues. Contactée, la Préfecture a indiqué qu’elle n’avait « pas d’information à ce stade » sur de nouvelles mesures qui pourraient être prises.

Points clés à retenir

  • Six employés vivaient dans des conditions insalubres au-dessus du restaurant.
  • Le gérant est accusé d’être au courant de la situation, bien qu’il nie les allégations.
  • Le préfet du Tarn envisage une fermeture administrative de l’établissement.
  • Le restaurant a pris des mesures pour reloger les salariés concernés dans des conditions réglementaires.

Source: www.ladepeche.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *