découvrez comment un bar-restaurant sans licence a provoqué un effondrement tragique à majorque et les conséquences meurtrières qui en ont résulté.

Comment un bar-restaurant sans licence a-t-il causé un effondrement meurtrier à Majorque ?

Le drame qui s’est joué à Majorque suite à l’effondrement meurtrier causé par un bar-restaurant sans licence a profondément choqué l’opinion publique. Comment une telle tragédie a-t-elle pu se produire ? Cette enquête vise à examiner les dessous de cet événement tragique qui a coûté la vie à plusieurs personnes, mettant en lumière les conséquences graves de l’exploitation illégale d’établissements, et les responsabilités qui en découlent.

Un «nouveau rooftop» controversé

découvrez comment un bar-restaurant sans licence a provoqué un effondrement tragique à majorque et les conséquences meurtrières qui en ont résulté.

Le «nouveau rooftop» mis en avant par l’enseigne n’aurait jamais dû ouvrir ses portes. Le bar-restaurant où quatre personnes, dont deux touristes, sont mortes jeudi à Palma de Majorque, ne disposait pas de licence pour exploiter le toit-terrasse qui s’est écroulé. C’est ce qu’a indiqué mardi le maire de la ville.

«Je peux confirmer, sur la base des rapports disponibles, que l’établissement ne disposait pas de licence d’activité ni d’autorisation pour occuper la terrasse située au premier étage qui s’est effondrée», a déclaré Jaime Martínez Llabrés, lors d’une conférence de presse à Palma.

Situé sur le front de mer dans la zone touristique de Playa de Palma, le bâtiment de trois niveaux comprenait un bar-restaurant au premier étage et au rez-de-chaussée, le Medusa Beach Club, ainsi qu’un bar en sous-sol, le CocoRico.

Le signal d’alarme ignoré

La veille du drame, le Medusa Beach Club avait fait la promotion de son «nouveau rooftop» sur les réseaux sociaux. Des habitants de la zone ont indiqué que des travaux récents avaient été effectués sur cette partie du bâtiment, interrogeant la légitimité de ces modifications sans supervision adéquate.

LIRE  Europe 2024 : Le libre-échange en péril ? Découvrez pourquoi cette politique ne séduit plus les citoyens !

Le poids de la responsabilité

Le drame a coûté la vie à deux jeunes touristes allemandes, un Sénégalais et une employée espagnole. Selon les autorités, l’effondrement pourrait avoir été causé par un excès de poids sur la terrasse récemment rénovée.

Le Sénégalais était connu localement pour avoir sauvé un baigneur de la noyade en 2017, tandis que les deux jeunes Allemandes étaient en vacances sur l’île. L’employée espagnole travaillait pour le bar-restaurant et résidait également sur l’île.

Une destination touristique en deuil

Les îles Baléares, réputées pour leurs eaux cristallines et plages magnifiques, sont la deuxième région la plus touristique d’Espagne après la Catalogne. En 2023, plus de 14 millions de touristes étrangers y ont été accueillis, attirant surtout des visiteurs allemands, britanniques et néerlandais.

Mesures et leçons à tirer

Cette tragédie met en lumière les risques associés à l’exploitation illégale de structures touristiques. Les autorités locales devront renforcer les contrôles et les réglementations pour prévenir de futurs incidents similaires.

Voici quelques mesures possibles :

  • Inspection rigoureuse des structures avant ouverture
  • Vérification des licences et des autorisations
  • Encadrement plus strict des travaux de rénovation

Ce triste événement rappelle l’importance de la sécurité dans le secteur touristique, non seulement pour protéger les visiteurs, mais aussi les habitants locaux.

Source: www.leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *