couteau de poche en France

Port couteau de poche : ce que dit la loi sur sa détention

Pour quelles raisons serait-il inapproprié de dissimuler un couteau en France ? Dans tous les pays, il est illégal d’apporter une arme cachée dans un lieu public à des fins d’autodéfense, pour se préparer « au cas où » vous vous trouveriez dans une situation potentiellement dangereuse, ou pour toute autre raison.

Port du couteau : Que dit la loi ?

Qu’en est-il du port d’un couteau de poche ? Est-ce possible en France ?

Un couteau de poche, comme toute autre arme, peut être caché à la vue de tous. Sans justification solide, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 euros et une peine d’emprisonnement d’un an si vous êtes détecté en possession d’une arme de catégorie D ou sur votre personne.

Mais la loi et la police tiennent compte du contexte de l’utilisateur et de ses objectifs. Ainsi, se faire manipuler avec un canif n’est pas forcément synonyme d’obligation de réparation ou d’emprisonnement.

Le port d’un couteau de poche reste licite, mais vous ne pouvez l’utiliser que pour les fonctions autorisées. Étant donné que vous utiliserez le couteau à des fins appropriées (couper de la nourriture) lors du pique-nique, vous ne devriez pas avoir d’ennuis pour l’avoir emporté. Cela étant, vous ne blesserez personne avec cette arme.

Le port d’un couteau de poche comme arme est-il illégal en France ?

couteau de poche

Certains couteaux sont considérés comme des armes par la loi française, tandis que d’autres ne sont considérés que comme des ustensiles de cuisine. Les crans d’arrêt, tels que les poignards et les dagues, peuvent être considérés comme des « armes blanches » de catégorie D par la loi.

LIRE  Cap Karoso, mystérieuse île de Sumba, au sud de Bali

La loi était plus souple pour les couteaux de poche et autres armes courantes dont la fonction principale n’est pas de causer des blessures physiques. Tant que la lame du couteau ne dépasse pas la main, son port est autorisé. Le couteau de poche peut être considéré comme une arme létale s’il est conçu pour causer des lésions corporelles graves.

Une clarification s’imposait, et c’est ce qu’a fait la loi signée le 30 juillet 2013. Il a été décidé que toute arme « dont l’action perforante, perçante ou débordante n’est due qu’à la force humaine ou à un mécanisme auguin duquel elle a été transmise » est une « arme à blanc » en vertu du droit international. Le port a été fermé parce que le couteau de poche est maintenant techniquement une arme illégale.

La législation française sur le port du couteau de poche

Les personnes qui ont acheté ou reçu un couteau de poche ne savent pas toujours comment le ranger. Peut-on toujours l’emporter avec soi ? L’objectif de cette page est de fournir des informations concises et précises sur ce sujet dans le cadre de la législation française.

Voici quelques explications raisonnables pour avoir toujours un couteau de poche sur soi : certificats de ligues sportives, de musées et de sites de reconstitution historique, lettres de recommandation d’universités et de restaurants, etc.

Toutefois, le style légitime peut changer en fonction de la fonction prévue du couteau. Les forces de l’ordre peuvent décider de ne pas engager de poursuites si elles découvrent que vous possédez un couteau pour une raison autre que les quatre précitées.

LIRE  Un restaurant chic et élégant à Paris : "Le confidentiel"

Conclusion

Enfin, il est toujours risqué de se promener avec un couteau de poche. En fonction de la situation et de la tolérance des forces de l’ordre, il peut être considéré comme une arme de destruction massive, même si vous n’avez pas l’intention de l’utiliser pour mettre en danger une autre personne. Toutefois, tant que vous faites preuve de bon sens, vous devriez pouvoir continuer à porter votre couteau préféré en ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *